mercredi 26 avril 2017   -   02 : 07 : 03  

Zone Euro

La zone euro (qui fait partie de l'Union économique et monétaire (UEM)) est une zone monétaire qui regroupe les pays de l'Union européenne qui ont adopté l'euro (€) comme monnaie unique. Quinze pays européens représentant 319 millions d'habitants font partie de la zone euro au 1er janvier 2008.

La zone a été créée en 1999 par onze pays, rejoints par la Grèce en 2001, par la Slovénie en 2007 et par Chypre et Malte en 2008. Plusieurs critères sont nécessaires pour rejoindre la zone euro : un déficit public inférieur à 3 % du PIB, une dette publique ne dépassant pas 60 % du PIB, une inflation mai®triée, une indépendance de la banque centrale du pays et que la devise nationale soit stable durant deux ans au sein du MCE II.

Le taux directeur de la zone euro, décidé par la Banque centrale européenne, est fixé à la date du 6 juin 2007 à 4 %.

Historique et origine  

La zone euro est une des principales étapes de l'intégration économique au sein de l'Union européenne. Il était prévu à la création de l'Union économique et monétaire que tous les pays de l'UE l'intègrent à terme.

A sa création, en 1999, la zone euro comprenait onze des quinze pays que l'UE comptait alors, essentiellement les pays fondateurs ou historiques. A leur entrée, ils étaient censés respecter les critères du pacte de stabilité et de croissance. L'Italie et l'Espagne ont fait des efforts budgétaires importants pour respecter ces critères. Certains pays (Italie, Belgique, etc.) ont intégré la zone malgré une dette publique supérieure à 100 % du PIB.

Pays utilisant l'euro  

Pays membres

Au 1er janvier 2008, les 15 pays membres de la zone euro sont (par ordre alphabétique) l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, Chypre, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, le Portugal et la Slovénie.

La Slovaquie devrait rejoindre la zone euro en janvier 2009.

La Lituanie (recalée en 2007) espère rejoindre la zone euro en janvier 2010 comme la Bulgarie, l'Estonie et la Lettonie.

La République tchèque a pour objectif la date du 1er janvier 2012.

La Hongrie et la Roumanie tablent sur le 1er janvier 2013.

La Pologne n'a pour l'instant communiqué aucune information, mais envisage un référendum en 2009 sur la date d'entrée dans la zone euro.

La Suède retarde son entrée dans la zone euro volontairement, jusqu'à une date indéterminée.

A titre anecdotique, avant l'adhésion de la Slovénie, le barycentre géographique des douze premiers pays de la zone euro se situait en France, sur la commune de Montreuillon (Nièvre), selon les calculs de l'Institut géographique national français. Le nouveau 'centre de la zone euro' au 1er janvier 2007 s'est déplacé d'une dizaine de kilomètres vers l'est. Il se trouve désormais sur la commune de Mhère (Nièvre).

Pays ayant un accord avec des pays membres

En plus des quinze pays membres de l'UEM, trois micro-Etats utilisent l'euro comme monnaie officielle légalement sans être membres de l'Union européenne. En effet ces micro-Etats avaient des accords avec des pays pour utiliser leur monnaie avant que la zone euro se construise, ce qui était le cas de Saint-Marin et du Vatican qui avaient des accords avec l'Italie pour utiliser la lire et de Monaco qui avait des accords avec la France pour utiliser le franc français. Cette situation leur permet d'avoir leur propre face nationale sur les pièces qu'ils émettent en euros.

Andorre, qui utilisait le franc français et la peseta espagnole au moment du passage à l'euro s'est retrouvée de facto dans la zone euro. A l'heure actuelle, Andorre n'a pas le droit de frapper ses pièces en euro avec sa propre face nationale, mais une négociation est en cours avec la BCE et la Commission européenne pour que dans un avenir proche elle puisse frapper sa monnaie et avoir sa propre série d'euros estampillée Andorre (pas avant 2008).

Pays sans accord formel avec l'UE ou des pays membres

Le Monténégro utilise unilatéralement l'euro comme monnaie légale.

La province autonome serbe du Kosovo utilise l'euro au lieu du dinar serbe, dans le cadre des accords de Dayton qui ont donné mandat aux Nations unies pour 'administration de la province.


retour en haut

  Présidence

  Conseil européen

  Parlement

  Commission

  EUR-LEX

  Europa